Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Une belle image de la Lune prise et légendée par Claude S.

Une bonne idée alors que la lune revient le soir pour nous permettre de l'admirer, en attendant la comète C/2019 Y4 (ATLAS) qui se promène actuellement dans le Grande Ourse et qui, paraît-il, sera visible à l'oeil nu mi-avril. Le groupe des obserrvateurs de Sautron -Astronomie la suit tous les soirs..

Des infos sur ce site...

 

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

18- Nuit du 12 au13 mars 2020

Météo : ciel clair

Instrument :le T400 du club

Lieu: la Carterie, Sautron.

 Le retour des comètes.  3 comètes au programme.

C/2017 T2 (PANSTARRS)  dans Cassiopée. Bien évidente au 32mm et au 13mm.

C/2020 A2 (Iwamoto) dans la Girafe. Bien plus difficile. Je l’ai tout juste aperçue en vision décalée au 13mm.

C/2019 Y4 (ATLAS)  dans la Grande Ourse. Déjà vue au 31mm. La 13mm confirme très nettement cette petite boule cotonneuse.

Constellation d’Orion

Je me suis intéressé aux objets du catalogue Van den Berg. (VdB). Ce catalogue recense 136 nébuleuses qui réfléchissent la lumière d’une étoile.

NGC 1788  ou VdB 33 Son étoile est  HD 293815. Au 31mm on ne voit que l’étoile blanche mais pas la nébuleuse. Le 13mm ne montre rien de plus, mais l’ajout d’un filtre OIII la fait apparaitre

VdB 37 .Son étoile est  HD 34454. La nébuleuse n’est pas vue au 31mm, mais l’étoile qui la rend fluorescente est une belle géante rouge. Le 13mm sans filtre montre bien sa couleur. Le filtre OIII fait apparaitre une faible lueur autour. Si on enlève le filtre la différence est bien évidente.

VdB 43 Son étoile est HD36471. Celle-ci est l’étoile la plus brillante d’un petit triangle. Sa couleur est blanche. La nébuleuse n’est pas vue au 31mm, ni au 13mm sans filtre. Je l’ai bien décelée avec le filtre OIII. La vision décalée me l’a montrée allongée et centrée sur l’étoile. La carte Aladin  de l’observatoire de Strasbourg a confirmé ce que je voyais.

NGC 1999 ou VdB 46. Son étoile excitatrice est BD-06 1253 qui est en réalité triple. Je l’avais déjà vue au 200mm. Voici mon commentaire :"Une nébuleuse gazeuse, vue comme une petite boule. On la distingue bien du champ environnant car elle n'est pas ponctuelle au 32mm. Le 9mm la grossit bien. Elle devient plus évidente". Je confirme. Une petite nébulosité ronde entourant l’étoile et bien distincte des étoiles proches et pontuelles. Le 13mm confirme et le filtre OIII augmente son diamètre.

IC 432 ou VdB 51 centrée sur HD 37776.    L’étoile blanche est bien évidente mais je n’ai pas vu la nébulosité.

NGC 2023 ou VdB 52  Très difficile. Je l’ai aperçue en insistant autour de son étoile blanche HD3790 au 13mm avec filtre OIII.

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

13- Nuit du 17 au 18 février 2020

Météo : Ciel très limpide. Des passages nuageux.

Instrument : le T400 d'Emmanuel.

Lieu:la Carterie, Sautron.

Une soirée consacrée à la découverte du ciel profond avec le nouveau T400 d’Emmanuel.

Constellation d’Orion

M42 bien sûr, la nébuleuse était magnifique et étalait loin ses grands bras. A côté M43 montrait bien sa forme de virgule.

Pour vérifier les possibilités du T400, nous avons visé la difficile nébuleuse, M78. Elle fut trouvée sans problème. L’étoile double qui l’illumine paraissait bien brillante.

Constellation du Taureau

M1  La nébuleuse rémanent de supernova est facile à trouver près de l’étoile Tianguan, la 2ème corne du Taureau. Sa forme caractéristique était bien visible.

Constellation des Gémeaux

M35 Le bel amas resplendissait des multiples étoiles au 17mm.

NGC 2158 parait bien petit à côté de M35, mais il est situé à 25000 al alors que M35 n’est qu’à 2500al. Il fut trouvé lui aussi facilement.

IC2157 Cet amas, non loin des 2 précédents est curieux il est formé de 7 ou 8 étoiles assez brillantes formant un W et de nombreuses étoiles faibles. J’en ai compté au moins une vingtaine.0

Constellation de la Grande Ourse

M81 était splendide. On voyait bien sa forme inclinée des ¾, avec un gros cœur brillant et des bras plus faibles.

M82    Sa sœur, à côté, visible dans le même champ au 17mm, n’usurpait pas son surnom de « galaxie du Cigare » Vue par la tranche, elle s’étendait sur une bonne longueur et l’anneau, la séparation sombre au milieu était évidente.

Puis nous avons recherché les « petites » galaxies du voisinage. Ce fut un régal, tellement il était facile de les trouver avec « Carte du Ciel ».

NGC 3077 près d’une étoile brillante.

NGC 2976 plus difficile mais ben décelée.

NGC 2787 nous donna un peu plus de mal mais elle ne nous résista pas.

NGC 2985 dans l’alignement de étoiles brillantes s’imposa facilement.

NGC 3027 plus faible, mais nous l’avons bien trouvé.

 Emmanuel décida d’arrêter, il travaillait le lendemain. Le temps de démonter le télescope et la pluie s’est invitée pour le chargement dans sa voiture. C’est ce qui s’appelle avoir de l’intuition ou être synchro !

Une belle soirée consacrée au ciel profond bien nommé car nous avons vu des galaxies située à plus de 15 ou 20 millions d’années-lumière. Nul doute qu’Emmanuel fera de belles découvertes avec ce T400.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

5- Nuit du 17 au 18 janvier 2020

Météo : Des passages nuageux et assez brumeux et humide

Instruments :mon C8 piloté par Georges et Antoine, le T200 de Patricia, le T400 piloté par Emmanuel et participation de jean Luc.

Lieu:la Carterie, Sautron.

Quelques souvenirs.

Avec le T400, nous avons observé Messier 1, le rémanent de supernova observée en 1054 par les astronomes chinois. Dans Orion, les Messier 42, 43 et la difficile nébuleuse Messier 78.

Dans les Gémeaux, Messier 35 et dans Andromède l’astérisme du club de golf avec l’amas ouvert NGC 752.

Patricia avait préparé des observations dans Orion à partir de Messier 42. Elle a visité les objets de cette carte. (voir l’onglet constellation)

De son côté, Georges avait préparé des observations de multiples dont la principale était brillante mais pas toujours facile à observer car les compagnons étaient souvent cachés par l’éclat de l’étoile brillante.

Dans Orion, Rigel, Mintaka et Alnilak. Dans le Petit Chien,Procyon et aussi l’astérisme Santa 3

 L’humidité m’a empêché de continuer après leurs départs ;

6- Nuit du 18 au 19 janvier 2020

Météo : Ciel clair, quelques passages nuageux

Instruments : mon C8, le T200 de Patricia, le T250 d’Hervé et les jumelles de Christophe.

Lieu:la Carterie, Sautron.

Hervé nous a offert de belles images de Messier 42 et Messier 43, puis des galaxiesM31, M32 et M110, la carbonéeRT de Cassiopée.

Patricia a continué la découverte de la constellation d’Orion en partant de Bellatrix

Le champ parcouru par Patricia.. (voir l’onglet constellations)

Au programme, des amas ouverts comme Dolidze17 ou Colinder 69 autour de Meissa ou encore la belle carbonée RT Ori.

Les jumelles de Christophe nous ont émerveillé par les magnifiques champs autour de Messier 81 et Messier 82, les nébulosités de Messier 42 et Messier 43, l’amas Cr463  et les doubles Castor, Almach et éta Cassiopée.

De mon côté,  j’ai observé dans les constellations suivantes.

            Constellation de Cassiopée

Trap S399        1= la variable V638 Casest vue au 32mm, 2 et 3 plus faibles aussi vues. L’image au 13mm est jolie

Trap S412       Décevant. Il faut insister au 13mm pour apercevoir la 2

Trap S18          Splendide une double-double au milieu de l’amas ouvert Collinder 463

L’étoile récemment nomméepar l’UAI     Nushagak     bien vue au 32mm.

Nushagak est une rivière régionale près de Dilingham, en Alaska, qui est célèbre pour ses saumons sauvages que protègent les communautés autochtones locales.

Possède .une exoplanète  Mulchatna La rivière Mulchatna est un affluent de la rivière Nushagak dans le sud-ouest de l'Alaska, aux États-Unis.

            Constellation d’Eridan

BU 1236    Double un peu dissymétrique bien vue au 32mm.

            Constellation du Lièvre

Trap S74  Décevante je n’ai vu que la 1

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

2- Soir du 10 janvier 2020

Météo : de petites éclaircies, peu d'humidité

Instrument :mon C8.

Lieu:la Carterie, Sautron.

 

Observation de l’éclipse de lune par la pénombre. Prises de vue avec mon smarphone.

  La pénombre se voit en bas de l’image sous le cratère Tycho, le grand cratère rayonnant. C’est quand même un assombrissement très léger.

Une remarque.

Cette nuit du 10 au 11 janvier 2020 est appelée « la nuit blanche » car la Lune est passée haut dans le ciel ; hauteur maxi 65° !

De plus sa distance à la Terre était de 360 000 km, proche du périgée d’où un diamètre apparent important de 32°44’

 Ces 2 facteurs ont fait que la luminosité de la Lune était paticulièrement grande.

D’où ne nuit de pleine Lune particulièrement claire et donc son nom.

 

 

Retenez ces dates ...

Euroastros

mai
samedi
30
dans 57 jours

Le soleil en fête à Sautron

juin
dimanche
14
dans 72 jours

Repas de fin d'année

juin
vendredi
26
dans 84 jours

Sur la Lune au télescope

juin
samedi
27
dans 85 jours